Communiqué – Le scandale insupportable de « SwissLeaks » : en finir avec l’évasion fiscale internationale – 9 février 2015

Karine Berger, secrétaire nationale à l’économie, la fiscalité et aux comptes publics

Les révélations du journal Le Monde sur l’ampleur de la fraude fiscale organisée par la filiale suisse de la banque HSBC démontrent l’existence d’un système inacceptable. Ce type de scandale détruit la confiance de nos concitoyens. Les comportements de fuite devant l’impôt de personnalités françaises  de premier plan sont inacceptables. Il est temps que la communauté internationale s’attaque de front à cette forme de délinquance. Si les premiers éléments disponibles mettent en lumière les fraudes individuelles à l’impôt sur le revenu, de nouvelles révélations sont annoncées concernant la fraude fiscale des entreprises. Lire la suite

Réunion à Blainville sur l’eau avec les militants de Meurthe-et-Moselle – 1er juin 2014

J’étais le 28 mai en Meurthe et Moselle pour discuter avec les sympatisants socialistes de notre politique économique, aux côtés de Jean Renaud, Laurence Demonet, Vice Présidente du Conseil Régional de Lorraine ainsi que des secrétaires de section de Nancy et de Blainville.

Retrouvez ici l’article de l’Est Républicain ainsi que quelques photos de la soirée.Est Republicain

Communiqué du 14 août de Karine Berger secrétaire nationale à l’économie

Croissance : les résultats du 2eme trimestre portent la marque des politiques d’austerité du gouvernement précédent

L’Insee confirme la stagnation de l’économie française : avec 0% de croissance au printemps et ce pour le troisième trimestre consécutif, la croissance sur l’ensemble de 2012 sera sans doute comprise entre 0% et 0,5%. La faiblesse de la croissance en 2012 ne s’explique pas par les échanges extérieurs, puisque l’acquis de la contribution de nos échanges extérieurs est positif (+0,3). Il provient du le repli de la demande intérieure hors stock (acquis 2012 : -0,6%). Contrairement à ce que répète la droite libérale, c’est bien la politique menée par le gouvernement précédent qui est au coeur des difficultés actuelles. Le repli du pouvoir d’achat des revenus des ménages (acquis -0,1%%) et de la consommation (acquis 0,1% et repli au deuxième de trimestre de -0,2%) prouve que les ménages modestes et moyens sont confrontés plus durement à la crise économique. Lire la suite